La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

Jean-Claude-Sa'n Béliveau généalogie autochtoneJean-Claude-Sa'n Béliveau généalogie autochtone

-  FAQ  - Définition de "généalogiste"  -

 - Généalogie autochtone  -  Exemple d'une élaboration de "l'arbre des ancêtres"  -

    -  Exemple de généalogie de "lignée du patronyme"  -   Origine des noms  -  Preuves généalogiques   -

-  ADN autochtone  -  Racines autochtones de personnalités  -   Indiens non inscrits  -

      -  Article 35 de la constitution  -  Qui peut représenter les Indiens non inscrits et les Métis?  -

 -  Reconnaissance de statut  -  Appuis et oppositions  -

               -  Jean-Claude-Sa'n Béliveau, généalogiste et recherchiste en généalogie autochtone  - 

        -  L'équipe et les honoraires  -

 

 _______________________________________

 

 Se pliant pour obéir à Ottawa...

Crise à Wôlinak pour préserver les origines génétiques des Abenakis

Aux origines du mal, un imbroglio autour du statut autochtone

 

En toile de fond, l’éternelle question qui plane sur la communauté depuis des années maintenant : les Landry doivent-ils être inscrits sur la liste de bande de Wôlinak?

L’histoire remonte au milieu du 18e siècle. Un certain Joseph Landry originaire de Mascouche épouse Vitaline Bernard, présentée comme une sauvagesse de Wôlinak dans les registres.

De cette union naissent deux enfants, qui sont eux-mêmes alors reconnus comme des Autochtones. À l’époque, les femmes autochtones pouvaient transmettre leur statut à leur mari (entre 1850 et 1861), et donc leurs enfants l’étaient par extension.

Mais Vitaline décède en 1867. Cœur à prendre, Joseph Landry se marie à nouveau, mais avec une non-Autochtone cette fois, Marie-Adéline Hébert. Le couple est désigné comme d’origine canadienne-française dans un recensement de 1871.

De l’union de Marie-Adéline et Jospeh naît Antonio Landry. Ce dernier épouse Clothilde Metzalabanlette, une Abénakise de Wôlinak avec qui il a plusieurs enfants. La famille Landry n’apparaît toutefois pas dans la liste de bande des Abénakis de Wôlinak, notamment, car en épousant Antonio, Clothilde Metzalabanlette a perdu son statut.

Trois des enfants du couple obtiennent finalement leur statut en 1985, car la Loi sur les Indiens est modifiée.

Une saga juridique s’ensuit et se termine par une décision de la Cour supérieure en 2017 : les descendants de Joseph Landry ont droit à l’inscription en raison de son mariage de 1860, période à laquelle la transmission du statut d’une Autochtone à un non-Autochtone qu’elle épousait était possible.

On compte alors plus de 90 Landry qui obtiennent leur statut. Les modifications de la Loi sur les Indiens de 2019 simplifient la chose : les descendants de Clothilde Metzalabanlette, une Abénakise, rappelons-le, ont pu récupérer leur plein statut.

Dans la communauté, la famille Landry gagne donc un poids non négligeable. Alors, quand Michel Bernard est élu chef en 2016 et après le jugement rendu en 2017, le conseil de bande se met en tête de tout faire pour revenir sur la décision de la Cour supérieure.

Il se lance alors dans la modification du code d’appartenance afin d’exclure les Landry, selon l'avocat de certains membres de la famille, Paul-Yves Martin.

Au total, 186 membres sont radiés et le conseil avance que cette décision est prise pour préserver les origines génétiques des Abénakis.

Depuis, l’histoire des Landry ne semble toutefois pas être réglée. Leur appartenance est encore remise en cause par d’autres membres de la communauté.

Source : https://ici.radio-canada.ca/espaces-autochtones/2030630/crise-wolinak-imbroglio-statut-autochtone-landry-bernard

 

Y aurait-il un lien avec le Comité d’affirmation de Odanak et Wolinak dont le membre principal du comité est Jacques Thériault W.

Voyez ce qu’on en dit:  https://m.facebook.com/Conseil-des-Ab%C3%A9nakis-de-W%C3%B4linak-240747879648672/videos/-pour-en-savoir-plus-sur-le-comit%C3%A9-daffirmation-w8banaki-saviez-vous-que-la-nati/1401343563588080/

 

Le métissage ne date pas d'hier, le blanc Joseph Louis Gill avait été élu Chef. 

Voyez ce qu'on en dit:  http://www.biographi.ca/fr/bio/gill_joseph_louis_4F.html

 

Et que dire de tous ces membres dont le patronyme n'est pas abenaki: Thériault, Degonzague, Gill, Benedic...

Voyez par vous-même:  https://caodanak.com/

 

 

L'ÉQUIPE, LES HONORAIRES

____________________________________________

 

 

L'équipe

 

Le travail de recherches est fait par une seule personne, moi.

 

 

 Les honoraires

 

Les honoraires sont pour le temps à la recherche, non pas pour les documents qui s'y rattachent.

  Je ne vend pas d'Autochtones, de Filles à Marier, de Filles du Roy, de noblesse ou autre,

je fais de la généalogie. 

 

 

Le travail de recherche prend du temps

 

Supposons dix minutes de recherches pour un homme, son épouse

et leur acte de mariage pour prouver leur existence et origine.

 

Pour un arbre…

Supposons que j'ai à chercher pour un arbre comprenant 1,000 couples,

ce qui fait 10,000 minutes ou 166 heures (s'il y a aucune difficulté).

 Certains/certaines comptent 14 générations, d'autre 17 depuis le début de la colonie.

Dire avec précision le temps que prendra une recherche est difficile à prévoir

...parce qu'il y a aussi les difficultés à résoudre.

 

 

Tout travail mérite salaire
 
Ce n'est pas parce qu'on me joint via Facebook ou Messenger que je ferai des heures de recherches sans être rénuméré.
 
J'ai suivi des formations pour lesquels j'ai dû payer.  Je suis membre de trois associations, je paie des frais d'adhésions annuellement.  Je paie un nom de domaine.  Je paie des frais d'hébergement pour mon site web.
Et bien plus.
 

 

Mon horaire

 

Je n'y travaille pas de 9 à 5.

Et je me donne congé les week-ends.

Et je me donne congé les jours fériés.

 

 

 

Options de recherches généalogiques et tarifs en première page

https://genealogie-autochtone.ca/ 

 

 

 

 Suivez-moi sur FaceBook https://www.facebook.com/genealogie.autochtone?mibextid=ZbWKwLhttps://www.facebook.com/genealogie.autochtone?mibextid=ZbWKwL

 

 

 

 La généalogie est un voyage lent et prudent fait étape par étape

dans la recherche de nos ancêtres. (auteur inconnu)

 

 


 

 Rolando Camajuani

  Valérie Balerine (Groleau)