La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

  Généalogie autochtoneGénéalogie autochtone

   - Généalogie autochtone - Exemple d'une élaboration de l'arbre des ancêtres -

   - Exemple de généalogie du patronyme - Exemple de généalogie matrilinéaire utérine

          - Origine des noms  - Preuves généalogiquesGuide pour tracer votre généalogie -

        Personnalités ayant des racines autochtones - Article 35 de la constitution -

  Qui peut représenter les Indiens non inscrits et les Métis? - À savoir -

        - L'auteur: Jean-Claude-Sa'n Béliveau - Confidentialité -

  - Tarifs proposés -  

 


   Jean Claude Sa'n Beliveau, recherchiste en Genealogie autochtone - Indigenous Genealogy researcherJean Claude Sa'n Beliveau, recherchiste en Genealogie autochtone - Indigenous Genealogy researcher

 

  _________________________________________________________

Conseils pour faire vos propres recherches _____________________________________________________________________________________

 

 

 Faites d'abord vos recherches, ça vous coûtera moins cher.

 

  Traditionnellement, la dimension sociale de notre identité est assurée par un sentiment d’appartenance à des groupes sociaux plus ou moins larges, dans lesquels notre généalogie nous a objectivement inscrit.

Un bon conseil, faites vos propres recherches d'abord, il vous en coûtera moins cher si vous décidez par la suite de confier vos recherches à une personne plus expérimentée ou si vous décidez de faire authentifier celles-ci.

Lisez l'article «À quel prix l'arbre généalogique?» chez LaPresse. Selon cet article, pour une recherche généalogique non spécifiquement autochtonecertains et certaines demandent: Une "Lignée" pour 75$ à 150$, 350$ pour une "table de 5 générations" (petit arbre), de 1,000$ à 7,000$ pour un "arbre complet".  D'autres chargent de 30$ à 100$ l'heure. 

 Ce n'est pas parce que vos ancêtres avaient des noms de consonance française. anglaise ou autre qu'ils n'étaient pas Autochtones.  La plupart se sont vu obligés à choisir un nom de famille "convenable" en 1857 au moment de l'adoption de la loi «The Gradual Civilization Acte». 

Une loi similaire obligeant les Autochtones des USA a porter un nom de langue anglaise en 1890.

 

Attention cependant de ne pas prendre pour acquis ce que vous trouverez sur les forums et blogs de généalogie, certaines affirmations ne sont que du copié/collé d'un forum à l'autre. Une même information retrouvées trois fois n'en fait pas une vérité.

Ce n'est pas parce que vous avez trouvé la même information dans des forums et des blogs que vous devez croire que les renseignements inscrits sur un document d'archive seraient faux et que le curé s'était trompé.

 On doit savoir qu'au début de la colonie les prêtres et missionnaires étaient ceux qui avaient la charge légale d'enregistrer les mariages, baptêmes et sépultures qu'ils conservaient à leur église. Ils en faisaient une copie manuscrite qui était envoyée à Québec. Les notaires avaient aussi le rôle d'enregistrement des contrats de mariage, des vente de terrains, etc. Il n'y avait pas d'autres types d'enregistrements sauf les listes de passagers et les recensements. À ceux-ci se sont ajouté des récits historiques.

 _____________________________________________________________

 

 

Lecture des actes

 

 Les actes anciens qui étaient rédigés à la plume,

par des ministres du culte, des représentant de la loi, sont quelques fois difficiles à lire.

Voici un outil pour en faciliter la lecture...

 

PaléographiePaléographie

PaléographiePaléographie

PaléographiePaléographie

PaléographiePaléographie

 (Tiré de:  Paléographie française, Rochefort, Imprimerie Ch Thèze, Place Colbert, France - 1860)

____________________________________________________

 

Noms et noms dits

 

 Un « nom dit » était créé en prenant le nom de famille d’une personne, en y ajoutant un surnom évoquant une caractéristique précise sur

l’individu et en reliant le tout par le mot « dit ». Par exemple «Miville dit des Chênes» portait le patronyme «Miville» et on le distinguait d’un autre

du même patronyme en lui attribuant le nom «Deschênes».

 

On y retrouve les noms dits ou les patronymes doubles jusqu’à la fermeture des seigneuries. Plusieurs patronymes ont aussi été

abandonnés depuis. Également, suite à la fermeture des seigneuries, les personnes ayant un double patronyme ont été obligées de faire le

choix d'un seul patronyme. 

 ______________________________________________________________________

 

Les blogs de généalogie ont leur utilité ...mais la prudence est de mise

 

 

Selon des affirmations copiées/collées d'un forum à l'autre et d'un blog à l'autre

monsieur Justin Trudeau aurait des racines autochtones. C'est faux!

 

 A son second mariage son ancêtres le Sieur Jean Nicolet de Belleborne avait épousé Marguerite Couillard en 1637, NEUF ans après son premier mariage. Monsieur Trudeau est descendant de ce second mariage, pas du premier mariage.

 

C'est à son PREMIER mariage son ancêtres le Sieur Jean Nicolet de Belleborne avait épousé en 1626 en PREMIER mariage Jeanne Bahmaadjimowin (aussi nommée Giisis Nipissirinienne). Elle était membre de la nation Nipissing de la région du lac des Allumettes. Elle a eu une fille, Euphrodine-Madeleine Nicolet. Son épouse Algonquine est morte après avoir eu l'enfant.

 

 

 Selon des rumeurs sur les forums et blogs les descendants de l'ancêtre François Pelletier Antaya

auraient une ancêtre Autochtone nommée Antaya. C'est faux!

 

L'origine du nom Antaya vient du mariage le 13 avril 1661 à Québec de François Pelletier et de Anthaïa, une Montagnaise portant le prénom de baptême Dorothée. Le mariage avait été célébré par le Père Albanel, prêtre missionnaire au Poste du Domaine du Roi à Tadoussac. Nouvelle-France.

Dorothée la Sauvagesse dite Antaya décéda quelques mois plus tard sans avoir eu d'enfant avec François Pelletier.

Il n'y a donc aucun descendant de ce couple.

On donna comme surnom à François le nom "dit" de son épouse décédée nommée Antaya de qui il n'avait eu aucun enfant. 

Ce sont les enfants de Marguerite Morisseau, une non Autochtone, la deuxième épouse et de François Pelletier

qui ont perpétué le nom «Antaya».

Lire l'excellent site de L'Association des familles Pelletier.

 

 _______________________________________________________

 

Oeuvre représentant votre ancêtre

Un bel exemple d'affirmation erronée sur Internet, on affirme sur certains blogs, forums et site de généalogie que Choctaw Belle serait leur ancêtre arrivée au "début de la colonie".  Bien évidemment on lui prête un autre nom.  Pourtant une simple recherche en utilisant le portrait nous montre que l'oeuvre représentant Choctaw Belle a été peinte en "1850"... plus de "300 ans" plus tard !!!

Choctaw Belle par Phillip Romer, 1850.Choctaw Belle par Phillip Romer, 1850.

  (Imaginez cette peinture dans une forêt sous les branches et feuillages, sous la pluie jusqu'à ce que le colon construise sa cabane de 10'x10' avec plancher en terre battue, des fenêtres inexistantes ou avec des volets sans vitres ou avec des vitres faites de papier ciré ou de peau animal    L0L

 

 

_____________________________________________________

 

 

Les généalogies sur internet

 

Plusieurs généalogies sont publiques et ouvertement publiés sur internet.

Exemple:

Lydie-Anne LapointeLydie-Anne Lapointe

(Permission de publication obtenue par le troc en guise de paiement en échange d'un document d'archives - Dates altérées)

( Tiré de  https://www.mesaieux.com/fr/famille.asp?NoFiche=4510107#FicheFam   )

 

 

Attention.  Les arbres généalogique qu'on peut trouver sur Internet comportent souvent des affirmations qui sont souvent colportées d'un site à un autre, quelques fois sans indication de preuve (archive), mais plutôt des références menant à d'autres sites, que certains appellent "sources".

Ce type de généalogie est utile mais ne constitue pas une preuve comme le serait une "preuve d'archives" c'est à dire une preuve provenant de registres, de recensement ou autres.

 

Lydie-Anne  Lapointe[cid:F8167EE6-2384-41E1-B02B-DA0D826327A3][cid:BCE23CB3-33B6-4CBE-B72A-5F4461BE6966][cid:4ADDCBAB-3B19-4EFE-858D-03D3E6648F5B-L0-001]

 

 Veuillez noter que ce service de recherche généalogique n'est pas offert la dernière semaine de décembre

et la première semaine de janvier.

 

 


 RECHERCHE GÉNÉALOGIQUE

 

  Complétez le formulaire ci-dessous et joignez-le à ce

et utilisez cette même adresse courriel pour faire votre paiement 

Formulaire à compléterFormulaire à compléter

Pour faire votre paiement en utilisant INTERAC de votre institution bancaire, il suffit de suivre les directives à l’écran :

- Ouvrez une session de services bancaires en ligne ou dans une application et sélectionnez le compte.

- Choisissez ou ajoutez l'adresse courriel indiquée sur le questionnaire.

- Entrez le montant et une question de sécurité.

- Informez-moi de la réponse secrète par courriel séparé.

 

Les recherches pourront débuter lorsque j'aurai reçu le questionnaire complété ET votre contribution Interac.

 Les demandes déjà reçues auront priorité, ce qui signifie que vous devez attendre s'il y a une recherche déjà en cours.

 

Rien ne sert de commander si vous êtes pressé(e).

Il ne s'agit pas d'une généalogie regroupant des "affirmations sans preuves" trouvées sur Internet.

 

La généalogie est un voyage lent et prudent fait étape par étape dans la recherche de nos ancêtres. (auteur inconnu)